Thyroïde et perte de cheveux


Participant à la vitalité et à la croissance du cheveu, la glande thyroïde peut avoir certains problèmes. Il y a un lien étroit entre thyroïde et perte de cheveux.

Il reste à savoir s’il est possible d’agir sur cette glande pour éviter le développement de l’alopécie chez un individu.

La thyroïde et les cheveux

Une chevelure saine et brillante est liée au bon fonctionnement de la glande thyroïde. Les hormones (thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3)) qu’elle secrète participent à la croissance des cheveux.

Pour ce qui est de son action sur la chevelure, elle intervient sur les follicules pileux et sur la régulation des cycles pilaires.

Elle a aussi pour action de stabiliser le sébum produit par les glandes sébacées et enfin, on lui doit la vitalité des cheveux.

En général, la glande thyroïde est l’élément clé qui fait en sorte que la repousse de la chevelure se fait rapidement.

Quel est le lien entre la thyroïde et la calvitie?

Comme la thyroïde est l’élément fondamental qui contribue à la santé de la chevelure, tout trouble qui peut survenir au niveau de cette glande peut avoir des conséquences sur les poils.

On compte parmi les troubles qui dérégulent le fonctionnement de cette glande :

– Hypothyroïdie : Il s’agit d’une chute de cheveux de manière périodique. La chevelure se réduit de plus en plus. De plus, elle devient terne.

– Hyperthyroïdie : Il s’agit d’une alopécie diffuse. Cela veut dire que la kératine est de plus en plus minime. Ce qui donne à la chevelure un aspect cassant.

Les racines et les cheveux produits par les follicules pileux diminuent. Dans la plupart des cas, l’individu victime de ce phénomène a une chevelure plus fine et plus grasse.

Comment influer sur la thyroïde pour ne plus perdre ses cheveux ?

Il est possible d’agir sur la thyroïde afin qu’elle protège la chevelure. Réguler les sécrétions thyroïdiennes est la première action à entreprendre pour parvenir à cette fin.

Pour ce faire, un traitement médical s’avère important. Celui-ci dépend bien évidemment de chaque individu.

Recourir à un médecin ou à un spécialiste est un acte à ne pas négliger car lui seul sait ce qui convient à l’état de la chevelure. Il est important d’effectuer des analyses de sang fréquentes pour vérifier l’évolution de l’état du patient et également pour éviter le surdosage dans le traitement médical.

Un traitement capillaire d’appoint peut également contribuer à agir sur la thyroïde afin d’éviter la perte de cheveux. Il s’agit d’un moyen pour accélérer la repousse des poils.

Le dépistage est une importante chose à faire dans cette intervention pour connaître les soins à apporter aux cheveux. Suite à cela, soit un traitement à base de vitamines du groupe B est entrepris afin de nourrir la chevelure, soit un traitement d’acides aminés pour favoriser la kératinisation.

Il est à noter que les problèmes de glande thyroïde n’ont pas nécessairement une conséquence sur la chevelure car les hormones qu’elle secrète participent aussi à la santé d’autres organes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*