Les grosses chutes de cheveux

Il est nécessaire de bien soigner et d’entretenir ses cheveux. Ce sont les plus importantes conditions permettant d’éviter la chute.

Cette dernière est devenue l’un des principaux problèmes de nombreuses personnes, aussi bien pour les femmes que les hommes. Il est important de déterminer les causes qui engendrent les grosses chutes de cheveux afin de choisir le traitement correspondant.

Les causes des grosses chutes de cheveux

Les causes d’une grosse chute peuvent être multiples, selon les personnes et leur chevelure. Pour les femmes, l’accouchement peut la provoquer, et pour d’autres personnes, le fait de vivre dans une ambiance un peu tendue par rapport à son quotidien en est le facteur.

– L’accouchement

Beaucoup de femmes subissent une perte de cheveux à peu près trois mois après l’accouchement, c’est-à-dire au moment où le stress atteint son summum.

Cette chute est notamment causée par le changement hormonal brusque provoqué par cet évènement.Toutefois, dans la plupart des cas, ils repousseront normalement dans un délai de neuf à douze mois.

Notons qu’ils sont plus solides et brillants pendant la période de la grossesse. Avec l’arrivée du bébé, les cheveux en phase de croissance passent soudainement en phase de repos à cause de la chute soudaine du taux d’hormones.

Ils se mettent par la suite à tomber, en général, trois mois après la naissance toujours à cause de l’état des hormones.

– Le stress émotionnel

Certaines personnes connaissent une chute soudaine et par endroit après un événement traumatisant comme la mort d’un proche ou un accident grave.
Ce fait est généralement temporaire et les tiges finiront par repousser.

Cependant, il est possible qu’ils ne repoussent pas sans procéder à un bon traitement du stress.

– Le changement de saison

Durant l’été, les cheveux ont tendance à se dessécher, et l’hiver tend à les asphyxier. L’automne, à cause de la baisse de la luminosité, provoque une chute.

Au début, les chutes saisonnières sont passagères, notamment de 4 à 6 semaines. Elles sont deux à quatre fois supérieures à celles observées pendant le reste de l’année.

Toutefois, elles ne doivent pas être un sujet d’inquiétude, car les cures préventives peuvent les compenser.

Connaitre les causes pour mieux y remédier

La perte de cheveux provoquée par des causes externes et non génétiques peut être renversée dans la plupart des cas.

Etant donné qu’elle est souvent due à l’insuffisance de fer, elle peut être rétablie une fois que cette carence est rectifiée.

Face à une alopécie androgénétique, une des formes de la chute retrouvée généralement chez les femmes, il ne faut adopter que les traitements approuvés par la communauté médicale.
Il est déconseillé d’essayer de diagnostiquer la perte en l’attribuant aux causes non génétiques.

Il faut noter que quelle que soit l’intensité de la chute, il est préférable de consulter un docteur.

Dans le cas d’une perte génétique, la chirurgie de greffe de cheveux offre une solution permanente et facile.
Toutefois, les personnes atteintes de ce problème peuvent également essayer les produits qui activent la croissance en quantité variable. Elle peut aller de 25 à 50%.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*